Musique et handicap 78

Lire la vidéo sur Le Theremini, un instrument pour tous les âges, adapté et testé pour des enfants polyhandicapés - par Sigvald Yvetot - Musique et Handicap 78

Découverte des instruments

Découvrez le thérémini

AVEC SIGVALD YVETOT

Intervenant
pour Musique et Handicap 78

Sigvald Yvetot, musicothérapeute, intervenant pour Musique et Handicap 78

Le thérémine est un des plus anciens instruments de musique électronique inventé en 1920 par le Russe Lev Sergueïevitch Termen (connu sous le nom de « Léon Thérémine »). Ingénieur passionné de musique, Léon Theremine le présente à Paris sous le nom de l’Aetherophone en présence de Maurice Martenot, qui, de son côté, avait fabriqué les « Ondes Martenot » dont les sonorités étaient quasi identiques, car elles utilisaient la même technologie.

Composé d’un boîtier électronique équipé de deux antennes, l’instrument a la particularité de produire des fréquences sonores sans être touché par l’instrumentiste. Il possède deux octaves et demie. La main droite commande la hauteur de la note, en faisant varier sa distance à l’antenne verticale. L’antenne horizontale, en forme de boucle, est utilisée pour faire varier le volume selon sa distance à la main gauche. L’instrument fascine le public. En effet, il se joue entièrement à l’oreille, sans aucun contact, ce qui ne permet pas au musicien d’avoir des repères. Par le geste, l’interprète perturbe les champs électromagnétiques. En se rapprochant ou en s’éloignant des antennes, l’interprète obtient les notes souhaitées tout en gérant le volume du son.

C’est dans les années 1950 que le thérémine a été largement utilisé pour créer les ambiances sonores des films de science-fiction, comme Le Jour où la Terre s’arrêta (1951) de Robert Wise.

Parmi les utilisations récentes, notons les compositions de Danny Elfman, notamment dans la bande originale du film Mars Attacks!, film de genre gore à l’humour noir caustique, réalisé par Tim Burton (1996), avec Jack Nicholson, Glenn Close, Sarah Jessica Parker, Nathalie Portman…

À partir de 1961, Robert Moog crée une version transistorisée du thérémine, dont de nombreux exemplaires sont vendus et continuent à trouver des acquéreurs.
La marque Moog continue de s’améliorer et de produire des thérémines, notamment avec la sortie du theremini en 2014.

Source : Wikipedia

Le Theremini, synthétiseur

L'usage du Theremini dans nos ateliers Musique et Handicap 78

La conception du Theremini permet d’en jouer sans avoir à le manipuler, ni même à le toucher. Le Theremini offre le plaisir du jeu immédiat à toute personne, quel que soit son niveau de compétence ou sa capacité physique, tout en offrant de nouvelles façons d’expérimenter le son, la musique et le contrôle gestuel. C’est particulièrement intéressant comme proposition pour les personnes dont le handicap empêche de positionner, tenir et porter un instrument standard, mais aussi pour celles dont la dextérité des mains fait défaut pour jouer, quand bien même elles ont la capacité de porter ou tenir l’instrument.
Une autre indication à prendre en compte est la possibilité de jouer avec les sons et la musique pour les personnes dont les troubles créent une gêne ou encore une phobie du contact physique.

Sigvald Yvetot

ET PLUS, SI AFFINITÉS…

Découvrons le thérémine sur YouTube

Avec Carolina Eyck et Musiq’3, dans le cadre du Festival Ars Musica qui s’est déroulé en Belgique du 7 novembre au 2 décembre 2018.

Mozart sur un theremine, c'est possible ?

Voici La Reine de la Nuit sur theremini, avec une certaine dose d’humour…

Publié le 24 juin 2024 – Sigvald Yvetot – Guy Declercq
Mise à jour le 15 juillet 2024

Retour en haut